Poulet marocain

Ingrédients pour 6 personnes                                   

  • 1 poulet détaillé en morceaux ou 6 pilons
  • des pois chiches
  • 3 gousses d’ail
  • 1 oignon
  • 1 branche de thym
  • 1 cuillère de chacune de de ces épices : curcuma, paprika, gingembre
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • sel & poivre

Préparation
1. Saupoudrer les morceaux de poulet avec les épices (frotter avec les doigts pour faire pénétrer les épices dans la volaille).
2. Faire dorer les morceaux dans une poêle anti-adhésive et un peu d’huile d’olive, puis l’oignon coupé en fines lamelles.
3. Disposer les morceaux bien dorés avec l’oignon dans une cocotte. Recouvrir d’eau et ajouter le thym, le sel et le poivre, les pois chiches et les gousses d’ail. Laisser mijoter une bonne heure à feu doux.
Vous pouvez accompagner ce plat avec les légumes de saison de votre choix. A l’automne, vous pouvez ajouter 30 min avant la fin de la cuisson une courge (potimarron, butternut ou muscade de Provence).

Boudoir sans sucre avec mousse de fruits (idéal pour les bûches de Noël)

Ingrédients
Pâte à boudoirs (Maïté) : 1 oeuf – 30 g de farine
Mousse de fruits : un pot de compote sans sucre de myrtilles (ou framboises) Charles et Alice + 4g d’agar agar + 1 cuillère à café de jus de pomme+ 1 peu de colorant (optionnel) et 200 g de framboises ou de myrtilles,

Préparation
Boudoirs : Préchauffer le four à 200°c. Séparer les blancs des jaunes. Monter les blancs en neige. Continuer de fouetter puis ajouter les jaunes d’oeuf. Fouetter encore pour les incorporer. A l’aide d’une spatule, incorporer délicatement la farine tamisée. Verser la préparation dans une poche à douille puis pocher les biscuits sur une plaque recouverte de papier sulfurisé sur environ 12 cm de longueur (ou en disque) Enfourner pour 8 à 10 mn. Sortir les biscuits ou l disque du four puis les faire refroidir sur une grille. Il faut monter le blanc en neige… et doucement petit à petit mettre un peu des 30g de farine en enrobant les blancs. Il ne faut pas remuer ou trop vite ou en en écrasant les blancs mais en enrobant les blancs. Un conseil : mettre la farine dans une petite passoire et la secouer pour qu’elle se dépose en voile sur les blancs en neige.

Compote : Mélanger à peine 2 g d’agar agar pour une compote myrtilles Charles et Alice.
Ensuite pendant le refroidissement, continuer à remuer pour que cela ne gélifie pas trop.
Battre sans attendre un blanc d’œuf et incorporer un tiers au fouet puis le reste à la spatule dans la compote.
Placer le mélange dans la poche à douille pour recouvrir la pâte boudoir.

Préparation de bûches individuelles (5 avec 1 oeu et 30g de farine)
1- au moins une heure avant : mélanger l’agar agar et les fruit mixés à froid puis porter à ébullition, bien remuer et avant mettre dans le fond de moule à bûche individuelle
2- commencer la mousse de fruits en mélangeant une compote de framboise sans sucre, le jus de pomme + 2 g d’agar agar.
Chauffer le mélange jusqu’à ébullition et bien brasser pendant 1 mn. Réserver et laisser refroidir. Mélanger régulièrement.
3- préparer les boudoirs de Maïté : mettre la préparation dans des moules à petite bûches individuelles en tapissant les grands côtés et le fond. Laisser cuire 8 min.
4- finaliser  la mousse en montant un blanc d’œuf en neige (avec une pincée de sel)
Une fois montés ajoutez un tiers des blancs aux fruits préalablement préparés en les fouettant au fouet.
Puis incorporerez délicatement les blancs restant dans le tout pour que cela fasse une mousse onctueuse.
5- dressez les bûches comme sur la photo et passez la mousse dans une poche à douille pour faire de joli decos
6- saupoudrez de noix de coco râpée.

Selon le même principe, vous pouvez préparer une bûche pour toute la famille, en variant les fruits et la décoration.

Réflexion sur l’usage d’expressions appropriées pour nos enfants rendus différents par le syndrome de Prader-Willi

Marie-Françoise Mérésse nous livre un article qui explique pourquoi il ne faut laisser dire que  « l’enfant handicapé » ne vaut pas « l’enfant idéal », au travers des formules toutes faites comme celle entendue par beaucoup de mamans ‘faire le deuil de l’enfant idéal’.
Vous pourrez lire cet article en le téléchargeant ici :180910-bon usage deuil enfant ideal_RELI_026_0043

Avoir un enfant différent force à être exigeant.

rePairs aidants : un engagement de soutien aux aidants

rePairs aidants : un engagement de soutien aux aidants

« RePairs Aidants » est une action de sensibilisation-formation à destination de tous, parents, conjoints, frères, sœurs,… qui apportent de l’aide à un proche qui a un handicap moteur, avec ou sans troubles associé, ou un polyhandicap, et qui sont ainsi en position d’aidant familial tel que défini dans la charte européenne de l’aidant familial. Sur le site, vous trouverez les thèmes de sensibilisation-formation et les formations ouvertes.
Cette action est une initiative conjointe de l’AFP (Association Française des Paralysés et le CNSA (Caisse Nationale pour la Solidarité et l’Autonomie).
Plus d’information à ce lien

Idées d’ustensiles pour faciliter la cuisine basse calories

Voici quelles idées d’ustensiles fournies par des mamans cherchant à rendre plus facile ou plus attrayant la préparation des plats pour nos enfants porteurs du syndrome de Prader-Willi,

  1. La vaporisateur d’huile permet de bien contrôler la quantité de matière grasse apportée dans les salades, dans un plat,… (de l’ordre de 10-20€)
  2. La « sorbetière » qui mixe des fruits préalablement congelés et décongelés 20 minutes avant (de l’ordre de 30€)
  3. La thermo sonde utilisée pour contrôler une cuisson à basse température par exemple (de l’ordre de 40€)
  4. des ustensiles pour faire de jolies présentations de fruits et légumes (de 3 à 20€)

 

20 accessoires créatifs pour couper vos fruits et légumes

Voici les meilleures inventions pour cuisiner avec créativité ! À partager 🍉Plus d’idées créatives sur >> Creapills

Publiée par Creapills sur Jeudi 11 janvier 2018
A quoi rêvent les autistes?

A quoi rêvent les autistes?

Filem Jomago nous fait connaître son livre, par l’intermédiaire de Marie-Françoise Méresse, correspondante régionale Grand-Est : « A quoi rêvent les autistes »

Ce livre est le fruit de la démarche d’un père dont un des fils est un autiste profond, père qui cherche à communiquer avec son enfant et explore les écrits d’autistes ou de parents d’autistes pour trouver des clés :
Voici un extrait de la préface réalisé par le docteur Jacques Constant. Pédopsychiatre, ancien Chef de Service de Pédopsychiatrie de l’hôpital de Chartres :
« Le témoignage porte ici autant sur la progressive découverte, à travers un parcours, de la spécificité du fonctionnement autistique que du travail fourni par les parents pour permettre à leur enfant, tel qu’il est et tel qu’il restera, de s’adapter à notre société. Le lecteur qui voudrait y trouver des recettes toutes faites glanera surtout une méthodologie pour s’interroger et se positionner dans chaque situation. Les « solutions » sont découvertes au fur et à mesure par les parents et pourtant, elles rejoignent les conseils comportementaux qui sont aujourd’hui accessibles partout.

Le lecteur trouvera maints exemples de la démarche conduite par ce père (qui insiste avec humour sur l’importance de la mère en première ligne) pour inventer ce qui a déjà été trouvé. Ce paradoxe est à mes yeux un des intérêts majeurs de ce livre. C’est en tout cas la forme de respect de ce père pour la singularité de ce fils, et l’aboutissement d’un parcours d’acceptation de la différence.  »

On commande le livre en version électronique (8,97€ TTC) dans sa deuxième édition à ce lien (cliquez ici)